Muskoka 70.3 – Rapport de course

Vendredi matin, on part de Québec vers 7 heures du matin pour un 8 heures de route en direction de Muskoka. Francine, Pierre-Yves, ma blonde et moi-même dans l’auto et s’est parti! On rejoint Marie-Michèle, Miriam et Maelle à St-Nicolas et on se suit direction l’Ontario. Muskoka est situé à environ 2h30 au nord de Toronto, ce qui constitue une bonne ride à partir de Québec 😉

On arrive finalement en ville vers 17 heures le soir, un petit stop à l’épicerie ou on vide la moitié des tablettes afin de nourrir PY pour le weekend, puis c’est le LCBO afin de s’assurer que toute la gang ne manque de rien. Après tout on est 12 dans la maison qu’on a loué, et on n’est pas tous très sage alors ça prend un peu de vin …

1240192_10151938153616756_1448348369_n

Par la suite c’est direction la maison pour découvrir notre logis pour le weekend, superbe maison avec le lac juste devant et tout. Franchement rien de mieux à demander. On s’installe et quelques personnes nous cuisinent un excellent poulet au cari. Merci aux cuisinières 🙂

Samedi matin on en profite pour faire un petit jog avant le déjeuner. Par la suite Caroline nous prépare une batch de pain doré, j’ai été témoin que quelqu’un en a pris 6 😉 Après déjeuner on va faire le parcours de vélo en auto, question de se décourager un peu avant la course. Tout le monde dans l’auto est découragé et Pierre-Yves lui est content … J’imagine qu’il adore les côtes lui. Après ça on dine, et on va porter les vélos dans la zone de transition pendant que Caroline va à son pro-meeting. On est big on a même une professionnelle dans notre maison 😀

Samedi soir, souper de pates au saumon accompagné d’un verre de vin, ou deux et puis c’est dodo pour se reposer pour notre course de dimanche.

Je me lève tôt afin de déjeuner le plus tôt possible. Quelques cafés pour relaxer et attendant que tout e monde soit prêt. Mon départ est à 8h36, c’est plaisant de pouvoir relaxer le matin comme cela. Je pense que je pourrais vraiment m’habituer à cela, des courses qui commencent tard.

On arrive sur place et je commence à préparer mon vélo, tout va bien jusqu’à ce que je m’aperçoive que j’ai oublié ma gourde au chalet. Un demi Ironman pas de gourde ce n’est pas la solution idéale. Je me trouve une bouteille d’eau mais je me dis que c’est certain que je vais la perdre, Je fais donc le tour de tout le monde pour voir si quelqu’un n’aurait pas une gourde de trop à me prêter. Finalement Julien me sauve la vie, il a une gourde de Gatorade de trop.

J’enfile mon wetsuit, par qu’il soit tard mais je suis gelé et je me dis que le wetsuit va me réchauffer. On marche tranquillement vers la plage ou se donne le départ, un bon 10 minutes de marche entre la zone de transition et le départ. Heureusement l’arrivé est un peu plus proche, quoi que pas si proche que ça mais on en reparlera sous peu.

8h30, mon groupe d’âge est appelé dans l’eau. C’est un départ en eau profonde alors on s’avance dans l’eau et on attend. A 8h36 le départ est finalement donné. C’est le temps de pousser la machine, dernière course de la saison. J’ai de bonne sensation dans l’eau, on dépasse des casques roses, puis des blancs. Ca va bien on semble avoir une bonne allure. De plus, je ne vois pas de casque verts, c’est bon signe ça signifie que personne ne semble me rattraper dans la groupe derrière moi.

Je sors finalement de l’eau avec un temps de natation de 37:45. Pas ma meilleure natation dans un demi mais tout de même acceptable. Juste un peu bizarre car c’est contraire aux sensations que j’avais dans l’eau. Mais bon je sors 46ième de mon groupe d’âge sur 123 et 568ième sur 1221 ce qui est pas trop mal pour une roche comme moi!

IMG_1023

Un petit arrêt au wetsuit stripper, puis c’est la course vers la zone de transition. C’est tellement long, et en plus ça monte. Mont Tremblant à côté de cela la zone de transition est à côté il me semble. 4:47 plus tard je suis enfin rendus à ma zone de transition, je mets une paire de bas parce qu’on gèle dans le nord. J’enfile des arm warmers et je décolle avec le vélo. C’est ma dernière course avec mon bon vieux Speed Concept, je l’ai vendu et je le livre lundi prochain alors je me promets bien de me faire plaisir pour une dernière fois en sa compagnie.

En sortant de la zone de transition je saute sur le vélo, et pour une des rares fois depuis très longtemps je manque mon flying jump et j’atterris, ehh disons a la mauvaise place … Rien de trop grave, je me replace et on est parti pour 94km de vélo.

Le premier 15 kilomètres est très côteux, ce n’est pas ma force et je m’en aperçois très rapidement malheureusement. J’ai de la misère à rouler 30km/h de moyenne. Je suis assez déçu de mon vélo et je me dis que je vais devoir pousser plus fort que ça si je veux ressortir satisfait d’ici. Quand on arrive finalement sur la 35 le parcours est plus dans mes cordes, plat avec des faux plats montant. J’en profite alors pour ouvrir la machine et je monte ma moyenne à 34km/h. De quoi me rendre un peu plus heureux. Je me dis que si je peux garder cette moyenne la ça devrait me donner un excellent temps de vélo. Mais bon c’était sans compter le sublime vent de face qui nous attendait au 62ième kilomètre.

Ca me rentre dedans, un vent de face et de l’asphalte neuf plus magané que si c’était du gravier. Je n’ai jamais roulé sur un asphalte aussi rugueux, aucun plaisir sur un vélo avec une selle loin d’être confortable pour absorber les bosses 😉 A un moment donné je pensais même avoir une crevaison tellement c’était rugueux!

J’arrive finalement au dernier 9 kilomètres, les mêmes que les neuf premiers que j’ai hais. Mais je me dis que ça doit descendre au retour car il me semble que ça montais pas mal au début. Quelle erreur ai-je fais, ça monte encore plus au retour …

Quand j’arrive dans la zone de transition je compte les vélos sur le rack rapidement, j’en compte 14 ce qui signifie que je suis 15ième. De plus, après le vélo je suis 234ième au total. Une très bonne performance car j’ai doublé 31 personnes dans mon groupe d’âge et 334 personnes sur le vélo. Mais je sais très bien que 15ième ne suffit pas pour avoir un spot pour les championnats du monde, ça me prends un top 9 pour être certain.

J’enfile mes souliers, j’attrape ma casquette et ma ceinture et j’entends “Let’s go Bob!” Je me retourne et je vois Francine, je ne sais pas trop ce qui s’est passé, mais au moins elle est saine et sauf sur le bord de la zone de transition!

Allez hop, je repars avec une seule idée en tête, rattraper quelques gars qui ont entre 45 et 49 ans 😉 Les 10 premiers kilomètres se déroulent bien, j’ai une bonne vitesse malgré le parcours assez difficile avec plusieurs cotes. Mais pas un seul gars de mon groupe d’âge. Après 11-12 km je commence à être pas mal fatigué et je sens que je ralentis. C’est alors qu’un gars de mon âge me dépasse. Dammit ce n’était pas dans mes plans ça.

IMG_1205

Je me dis que je vais m’accrocher à lui afin de garder a tout le moins ma quinzième place, et peut-être rattraper d’autre gars de mon groupe d’âge. Mais c’est peine perdu, le gars avance à une vitesse que je ne peux plus tenir. Mes jambes m’abandonnent, et le fait que je sois rendus 16ième ne m’aide pas.

Les 8 derniers kilomètres seront assez souffrants, en plus de voir deux autre gars de mon groupe d’âge me rattraper. J’ai les jambes mortes et même le Pepsi n’y fait rien.

Je termine finalement le parcours de course à pied en 1:44:11. Pas mon meilleur temps sur la distance ça c’est certain. J’ai perdu 3 places dans mon groupe d’âge à la course à pied, ça ne m’était jamais arrivé avant. Mais j’ai gagné 15 places overall quand même.

Avec un peu de recul je m’aperçois que le calibre était très fort dans mon groupe d’âge et qu’il aurait fallu que je connaisse une course presque parfaite pour réussir à terminer top 9. Ça m’aurait pris 5:08:27 ou meilleur. Pas impossible quand même, quelque chose que j’aurais pu faire dans une journée parfaite.

Je suis déçu mais j’arrive tout de même à trouver quelques bons moments dans cette course! Et je me dis que j’irais chercher mon spot dans une autre course l’été prochain 🙂

Merci à ma blonde adorée que j’aime pour les photos et les encouragements! Et merci aux 10 autres membres du club de triathlon du Rouge et Or avec qui j’ai partagé la maison, une fin de semaine des plus plaisantes.

Merci aussi à Sport Olympe et Trek Bike pour leur support!

Natation : 37:45 (1:59/100)
T1 : 4:47
Vélo : 2:53:47 (206 watts de moyenne pour 2.92 w/kg)
T2 : 1:13
Course : 2:44:11 (4:56/km)

Groupe d’âge 18 sur 123
Overall 208 sur 1221

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *