Version audio

Parti courir, no 71. 1er juin 2021

Je suis parti courir. En fait, non, pas courir cette fois, rouler. 80 kilomètres comme encadreur d’un tout petit peloton au Défi Cyclo Myélome : les docteurs Richard Leblanc et Jean Roy (deux grands spécialistes du myélome multiple) ainsi que Hélène Racine, épouse du docteur Roy. 

Normalement, le Défi regroupe un tas de monde. Pandémie oblige, l’activité a été annulée en 2020 et se déroulait cette fois en virtuel, chaque équipe de donateurs dans sa ville, exception faite de deux petits pelotons symboliques. Celui des fondatrices Maryse Bouchard et Francine Ducas et leurs conjoints Marcel et François, ainsi que le nôtre.

À Mont-Saint-Grégoire nous sommes huit au départ. Coup de chance, météo idéale. Du soleil mais pas trop chaud. Du vent mais du bon bord, il nous poussera au retour.

Dès qu’on s’éloigne de la circulation automobile, un peloton c’est une créature très jasante. Ça adonne bien, notre parcours se tenait loin du trafic alors on a jasé. De tout et de rien, pas nécessairement dans cet ordre: le télétravail, les services médicaux perturbés, les meilleurs restaurants pour le « à emporter », le trafic et les cônes orange, la politique, la crème glacée molle, le vélo, bien sûr (équipement, meilleurs trajets, un peu de « bitchage » sur les gens qui roulent tout croche), et aussi de zombie, de Rois maudits et d’un ours. Trois sujets impliquant le docteur Leblanc. Pas de raison autre que ça adonne comme ça. 

Zombie : Quelque part sur la piste cyclable La route des champs. On peut y rouler à deux de large. 

  • Moi : j’ai un projet d’écriture. Un livre, un jour, à propos du passage de mon père dans l’armée pendant le Deuxième Guerre.
  • Dr Leblanc : Il faisait quoi ton père dans l’armée ?
  • Moi : Il était Zombie.
  • Dr Leblanc : ???
  • C’est comme ça qu’on appelait les soldats récalcitrants, enrôlés contre leur gré.

J’avoue que c’est une bonne anecdote.

Les Rois maudits : On parle de livres, de ceux qui nous ont marqués.

  • Dr Leblanc : Moi, milieu secondaire, la série Les Rois maudits.
  • Moi : Les Rois maudits! J’ai lu ça à la même période, mi- secondaire. J’aimais déjà lire mais ça m’a montré c’est quoi un univers littéraire. Quand Robert d’Artois meurt dans le 6e livre, j’en ai pleuré! J’ai même réussi à avoir la dédicace de l’auteur sur mon premier exemplaire en livre de poche.
  • Dr Leblanc : Une dédicace de Maurice Druon? Wow!

Celle-là aussi, c’est une solide anecdote.

Un ours : Le 80 km terminé, on jase encore un peu dans le stationnement. Le Dr Roy me demande si dans les étapes du Grand défi Pierre Lavoie, on a déjà eu affaire à des chevreuils ou des orignaux. Je raconte que justement, dans une des premières éditions, à l’aube dans les Cantons de l’Est, un chevreuil est sorti d’un champ pour venir passer entre la caravane qui ouvre le chemin et notre peloton. Sans faire de dégâts! 

Je sors ça avec l’assurance d’un gars qui sait qu’il a histoire de calibre A1, difficile à accoter. Ben non! Le Dr Leblanc: « Il y a deux ans, j’ai frappé un ours ». Dans le Nord, à la pêche. Non seulement il l’a frappé mais l’ours est resté assommé à l’avant de la jeep. Il respire encore et bloque le passage. Pas de réception cellulaire, pas moyen de quitter les lieux, on fait quoi? On attend. Au bout de quinze longues minutes, l’ours a fini par se réveiller et s’enfuir. 

Échec et mat, je venais de perdre le concours d’anecdotes.

Pour terminer sur une note plus sérieuse. Si vous cherchez une illustration de l’impact extraordinaire que peuvent avoir des gens décidés, voici un bel exemple : Maryse Bouchard et Francine Ducas ont créé le Défi Cyclo Myélome il y a maintenant neuf ans. Elles tiennent encore cette organisation à bout de bras, avec l’aide d’une petite équipe de bénévoles et de la Fondation de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont. En neuf ans, le Défi a permis d’amasser un peu plus de 600 000 $ pour la recherche par le biais de la Chaire Myélome Canada. 600 000 $!

L’an prochain, Maryse et Francine entendent bien frapper un grand coup pour marquer le 10e anniversaire. En tout cas, Hélène Racine, les docteurs Roy et Leblanc et moi on s’est donné rendez-vous. 

On a encore plein d’affaires à se raconter.

Pour en apprendre davantage

Catégories : Juin 2021

2 commentaires

Benoit Bouchard · 1 juin 2021 à 19h32

C’est bizarre Guy Ménard que tu évoques les Rois Maudits. Maurice Druon était amoureux du Québec. Nous avons fait une conférence virtuelle en 1992 lui à Paris moi à Ottawa pour le lancement d’un prix. Quand je suis arrivé en France en 1993,nous avons repris contact et sommes devenus des amis. Il m’a invité dans le Cénacle à l’Académie Française ,un magnifique édifice en face de la Seine près du musée d’Orsay comme il y en a tant à Paris. Un dîner en compagnie de son épouse qui était charmante; comme dit Proust dans  »Du Côté de chez Swann ».

    Guy Ménard · 1 juin 2021 à 21h03

    Wow! Pour dire come dans la chronique : ça, c’est une solide anecdote!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *