Mon repos

Parti courir, no 34. 28 juin 2020. Je suis parti courir. Pas le choix, je suis en train de lire une recommandation de mon neveu Pierre-Luc, « Autoportrait de l’auteur en coureur de fond ». Je vous laisse deviner de quoi ça parle. Si tu t’ouvres un sac de chip en lisant Lire la suite…

Le grand Charles

Parti courir, no 33. 25 juin 2020. Je suis parti courir. La journée de la Saint-Jean, en fin d’après-midi. Les parcs et les rues piétonnières étaient pleine de monde. La distanciation avait l’air… d’une pensée distante. C’était la première journée confortable après la canicule alors les gens avaient envie d’être Lire la suite…

Un millimètre

Parti courir, no 32. 18 juin 2020. Je suis parti courir. En suivant la ligne. Pas la ligne rouge ou bleue du hockey, même si je m’ennuie terriblement de mes boys du mercredi soir; pas non plus la ligne verte du film avec Tom Hanks, à voir si ce n’est Lire la suite…

La transaction

Parti courir, no 31. 14 juin 2020. Je suis parti courir. Pas tout de suite. Je vous promets que je n’écrirai pas une série sur la vieille anglaise mais parfois une chronique s’écrit toute seule. Alors…  La dernière fois qu’on s’est parlé, Elton la voiture était arrivée à Chambly. J’ai Lire la suite…

Elton

Parti courir, no 30. 11 juin 2020. Je suis parti courir. En pensant à une vieille anglaise. Pas que je pense faire des infidélités à Mme Ménard mais j’ai une histoire d’amour avec les vieilles anglaises qui remonte à 2017. J’étais sur une plage au Lac-St-Jean lorsque Chantale, la blonde Lire la suite…

Courir avec Marie

Parti courir, no 29. 7 juin 2020. Je suis parti courir. Avec Marie-Lyne qui me parlait dans les oreilles. Pas pour vrai, dans les écouteurs. Pas comme quand elle était toute petite et qu’elle découvrait le pouvoir de la description. On roulait en auto ou on marchait quelque part et Lire la suite…

Une journée formidable

Parti courir, no 28. 4 juin 2020. Je suis parti courir. Pour une rare fois dans un décor différent. Le long de la rivière à Saint-Jean-sur-le-Richelieu en attendant que mon épouse, Mme Ménard, également connue comme la cascadeuse de la famille, rencontre son orthopédiste. Pour connaître les raisons de la Lire la suite…